Fonctionnement et entretien du démarreur

17 Déc 2018 | Entretien & révision

Même s’il n’est pas visible et qu’il est relativement petit, le démarreur joue un rôle indispensable dans le fonctionnement de nos autos. Sans lui, on ne pourrait tout simplement pas démarrer ! Il est très important de connaître cette pièce afin de pouvoir l’entretenir au mieux. Avatacar vous explique le fonctionnement du démarreur et comment l’entretenir.

Qu’est-ce que le démarreur ?

Le rôle du démarreur automobile est, comme son nom l’indique, de mettre le moteur en marche. Il se compose de trois principaux éléments : un moteur électrique, un solénoïde et un lanceur.

Le moteur électrique est alimenté par la batterie du véhicule, à laquelle il est relié par un gros câble. A noter : le démarreur est l’élément de nos voitures qui consomme le plus d’énergie provenant de la batterie. Ainsi, sur un véhicule de tourisme ou un petit utilitaire, le démarrage peut nécessiter jusqu’à 600 ampères ! Le moteur électrique est principalement constitué d’une carcasse sur laquelle sont fixés des inducteurs. Il est aussi lié au solénoïde par un second câble plus fin.

Le solénoïde joue le rôle d’intermédiaire entre le moteur électrique et la clé de contact. C’est l’action de cette dernière qui permet de l’alimenter. Le solénoïde se compose d’un noyau (élément cylindrique) entouré par deux bobinages : le bobinage d’appel et le bobinage de maintien. Le premier est relié aux inducteurs fixés dans la carcasse du moteur, tandis que le second se rattache au corps du solénoïde.

Enfin, le lanceur est le dispositif qui permet d’entraîner le volant moteur. Il comprend une roue libre, d’un pignon denté venant se placer en engrenage sur le volant moteur, et d’une fourchette permettant d’entraîner cet ensemble.

Fonctionnement du démarreur

Le démarreur fonctionne suivant plusieurs étapes :

Schéma démarreur auto

1. Le conducteur met le contact. L’action exercée sur la clé de contact permet d’envoyer une tension électrique en direction du démarreur.

2. Cette tension vient alimenter le double bobinage du solénoïde. Cela crée une force électromagnétique qui fait coulisser le noyau cylindrique.

3. En se déplaçant, le noyau du solénoïde alimente le moteur du démarreur en électricité. En simultané, il actionne la fourchette du lanceur.

4. Celle-ci vient agir sur le pignon denté afin de le placer sur le pourtour du volant moteur. Le moteur électrique fait tourner le pignon.

5. La rotation du pignon entraîne celle du volant moteur, par effet d’engrenage. Le volant moteur entraîne à son tour le vilebrequin et permet de faire tourner le moteur du véhicule.

6. Le conducteur relâche la clé de contact. Cette action coupe le moteur électrique et désolidarise le pignon du volant moteur.

Entretien du démarreur

Les causes d’une panne liée au démarreur sont diverses :

– Rien ne se passe lorsque vous tournez la clé de contact. Cela signifie que le démarreur n’est pas correctement alimenté en électricité. Le problème peut donc venir du solénoïde ou des câbles. Lorsque vous vous trouvez dans ce cas, il faut simplement remplacer la pièce défectueuse.

– Votre moteur ne démarre pas et le démarreur fait entendre un claquement au moment où vous tournez la clé de contact. Cela vient probablement d’une usure des balais (ou charbons). Ces pièces assurent l’alimentation du moteur électrique. Pour résoudre ce problème, vous devrez remplacer les balais usés.

– Le démarreur tourne dans le vide. Cela vient du pignon. Soit celui-ci n’atteint pas le volant moteur (cela peut par exemple arriver s’il est mal graissé), soit il ne parvient pas à se placer sur le volant moteur, par exemple, dans le cas où les dents sont détériorées.

– Votre véhicule démarre, mais un son métallique se fait entendre durant quelques secondes. Cela signifie certainement que le pignon du démarreur reste engrené sur le volant moteur au moment où il aurait dû s’en désolidariser. Si vous constatez cela, faites vite vérifier votre démarreur par un spécialiste. En effet, plus le pignon restera longtemps solidaire du volant moteur et plus le démarreur risquer de se détériorer.

– Au démarrage, le moteur de votre véhicule tourne au ralenti. Cela peut être un problème de batterie ou bien venir d’une usure des balais.

Comment tester votre démarreur ?

Si votre voiture ne démarre pas, il faudra d’abord tester votre démarreur afin de vous assurer qu’il est bien à l’origine du problème.

La première chose à faire est de vérifier l’état de votre batterie. En effet, les conséquences d’un défaut de démarreur s’apparentent dans certains cas à celles d’une batterie usée ou déchargée. Pour contrôler la charge de votre batterie, le mieux est d’utiliser un multimètre. Cet appareil est non seulement facile à utiliser, mais il est aussi précis. La charge de votre batterie doit être comprise entre 12,3 et 13,5 Volts. En-dessous de 12,3V, il est temps de la changer.

Si le problème ne vient pas de votre batterie, il est certainement dû au démarreur. Dans ce cas, il y a plusieurs points à surveiller.

Premièrement, contrôlez le solénoïde. Un dysfonctionnement du démarreur peut venir d’un problème d’alimentation de cette pièce. Pour le savoir, il vous suffit de brancher une lampe entre la commande du solénoïde et la batterie (dont vous aurez d’abord vérifié le fonctionnement). Si la lampe ne s’allume pas, cela signifie que le démarreur n’est pas en cause. Le problème est à rechercher au départ de l’alimentation, c’est-à-dire du côté de la clé de contact. Si la lampe s’allume, cela signifie que le courant passe bien dans le fil d’alimentation qui rejoint le solénoïde. Le dysfonctionnement est donc imputable au démarreur.

Deuxièmement, pour préciser votre diagnostic, contrôlez la connexion du fil d’alimentation du solénoïde ainsi que les autres câbles électriques qui relient le moteur au véhicule. S’ils sont mal serrés ou détériorés, par exemple, le problème vient de là. S’ils sont en bon état et fonctionnent, c’est bien le démarreur qui ne fonctionne pas. Adressez-vous à un spécialiste qui pourra établir un diagnostic précis et réparer la panne.

Comment réparer une panne liée au démarreur ?

Deux solutions s’offrent à vous si votre démarreur ne fonctionne plus correctement. Vous pouvez faire remplacer soit l’ensemble de la pièce, soit seulement la partie défectueuse. Cette dernière solution est plus fastidieuse mais aussi plus économique. Elle consiste à démonter le démarreur pour étudier l’état des différents composants ainsi que des câbles, bobines et balais, avant de remplacer la partie détériorée, nettoyer et graisser l’ensemble de la pièce.

Pack révision sur Avatacar.com

Sources : Ooreka,