Faut-il convertir sa voiture au bioéthanol ?

28 Oct 2019 | Actualités

Avec la hausse des prix de l’essence, certains se posent la question s’il n’est pas plus avantageux pour eux de convertir leur véhicule neuf ou récent au bioéthanol. De plus en plus de garages s’intéressent à ce phénomène qui représente aujourd’hui un réel marché à exploiter. Cependant, il faut rester prudent et conscient des conséquences que cela peut engendrer. Comment procèdent-ils ? Quel budget faut-il prévoir ? Quels sont les avantages et les risques ? Avatacar répond à vos questions.

Le bioéthanol qu’est-ce que c’est ?

Le bioéthanol est un concentré hydraté de l’éthanol que l’on retrouve dans les boissons alcoolisées ou qui peut être utilisé dans l’industrie comme solvant ou désinfectant. Produit à partir de matières premières comme la canne à sucre, céréales et betterave sucrière, l’éthanol peut être considéré comme un « agrocarburant ».  Très utilisé en France dans les années 1920 et 1950 avant d’être éclipsé par le pétrole, la production d’éthanol fut reprise par le Brésil et les états unis pour donner suite à des recherches visant à le mélanger à l’essence.  La France, elle, a autorisé depuis 2007 la vente de super-éthanol E85 et depuis 2009 celle de l’E10 qui a une composition à 90% d’essence et à 10% d’éthanol.

Convertir son véhicule au bioéthanol, quel est le procédé ?

Vous venez récemment d’acquérir un véhicule essence et vous aimeriez diminuer votre consommation de carburant ? Il se peut donc à ce moment là que vous vous demandiez s’il n’est pas plus intéressant de faire poser un boitier de conversion à l’éthanol sur votre véhicule. Auparavant, seules les voiture dites « Flexfuel » pouvaient se servir de ce carburant mais nous ne les trouvions pas chez tous les constructeurs automobiles. Heureusement pour vous, aujourd’hui cette pratique est devenue monnaie courante et cette prestation est même de plus en plus prisée par les grandes chaînes de garages. La prestation consiste à faire poser un kit, comme le propose station essenceBiomotors (le premier fabricant français homologué pour la conversion des véhicules au bioéthanol) permettant d’utiliser aussi bien de l’essence, du super éthanol E85 ou un mélange des deux. Pour garantir une installation sécurisée, le ministère de l’écologie a publié un arrêté le 30 novembre 2017 afin de réglementer l’installation et l’homologation des boîtiers permettant d’élargir l’utilisation du super-éthanol E-85 à tous les véhicules essence. Tout véhicule essence muni du boîtier de conversion a la possibilité désormais de rouler avec un mélange d’essence et de super-éthanol E-85 dans n’importe quelle proportion. Le gouvernement encourage même les automobilistes à consommer ce carburant vert.

Quel budget faut-il prévoir ?

Pour connaître le coût de l’installation de ce boîtier sur votre véhicule, cela va dépendre du nombre de cylindres que possède votre voiture. Il faudra compter entre 400€ et 600€ pour un véhicule 4 cylindres et le prix peut aller jusqu’à 1000€ pour les autres véhicules. Les fabricants indiquent une rentabilité au bout de deux ans et déclarent que ce dispositif peut être très intéressant pour les flottes d’entreprises par exemple qui auront la possibilité de récupérer 80% de la TVA sur ce carburant et un abattement de 40% sur les taux d’émission de CO² ce qui permet une baisse ou une exonération du malus écologique.

Quels sont les avantages et les inconvénients du bioéthanol ?

Les avantages

Le super-éthanol E-85 présente des avantages aussi bien écologiques, qu’économiques. En effet, en plus d’être le carburant le moins cher à la pompe, il génère également très peu de gaz à effet de serre au moment de sa production et bénéficie de ce fait d’une fiscalité avantageuse au contraire du gazole dont la taxation s’alourdit chaque année. Le Super-éthanol E-85 permettrait d’économiser 500€ net par an pour 13 000 kms parcourus. Un argument qui n’est pas négligeable pour les consommateurs de ce biocarburant qui se verront également attribuer d’autres avantages tels que l’exonération totale ou partielle selon les régions du prix de la carte grise.

Les inconvénients

Le plus gros inconvénient reste le peu de stations-service proposant ce carburant. Elles ne représentent que 10% du nombre total de stations-service en France bien qu’elles soient de plus en plus nombreuses chaque année et principalement dans les grandes et moyennes surfaces commerciales.

Il est également déconseillé de faire poser un kit de conversion à l’éthanol sur les véhicules de plus de 8 ans qui risqueraient de ne pas supporter la transformation et ainsi entraîner une casse du moteur. C’est pourquoi il est préférable avant toute chose d’effectuer un bilan moteur (compression, analyse d’huile …).

Pour ce qui est de la garantie constructeur, elle est perdue après la pose d’un kit. En effet, la garantie constructeur est préservée lorsque vous changez uniquement les pièces d’usure telles que les disques ou plaquettes de frein par exemple. Or, dans ce cas, la transformation touche à un élément vital de votre voiture qui pourrait entraîner de lourdes conséquences pour le moteur. A savoir qu’un véhicule équipé d’origine dispose de la mention « FE » qui correspond à la transformation de votre véhicule au Super-éthanol sur votre carte grise colonne P.3. Il faut impérativement modifier votre carte grise en cas de pose du kit de conversion au vu des articles 321-16 et 322-8 du Code de la route.

Pour finir, nous vous conseillons de demander l’avis de votre constructeur avant toute modification pour vérifier la compatibilité de votre véhicule avec le kit de conversion, vérifier que les stations-service proches de chez vous vendent bien du Super-éthanol E-85 et de vous rapprocher d’un établissement agréé pour la pose de ces kits.