Éco-conduite : nos 10 conseils

16 Mar 2020 | Entretien & révision

Les beaux jours arrivent, et les fortes chaleurs vont commencer doucement à s’installer. C’est à ce moment précis où nous relevons les pics de pollution les plus élevés en ville. Ce phénomène est de plus en plus problématique d’autant plus qu’il provoque chaque année plus de 600k décès en France.

Depuis quelques années, le gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs pour tenter de réduire la marque de notre empreinte sur l’écologie et l’environnement notamment en modernisant et complexifiant la petite pastille verte ou vignette Crit’Air depuis 2016.

Il en est de notre devoir de citoyen de limiter notre émission de gaz à effet de serre en adoptant une conduite éco-responsable pas seulement à la maison mais également sur la route. Depuis 2018, de nombreux changement ont vu le jour pour les automobilistes. Avatacar vous prodigue ses 10 conseils pour réduire efficacement votre impact sur l’environnement.

1. Vérifiez la pression de vos pneus

Avant de partir en vacances ou d’effectuer un long trajet, il y a nombre de choses que vous devez faire afin de vous assurer une sécurité optimale. Cependant, si vous vérifiez la pression de vos pneus, sachez que celle-ci a également une influence sur votre consommation de carburant (économies jusqu’à 3 semaines de carburant sur un an). Moins le pneu est gonflé et plus votre véhicule consommera du carburant ! De plus, un pneu sous gonflé présente une très mauvaise adhérence.

2. Vérifiez le niveau des liquides de frein, refroidissement et huiles

Il est très important de vérifier au moins 1 fois par an le niveau des liquides de votre véhicule. En effet, un véhicule mal entretenu pollue davantage et entraîne une surconsommation de carburant.

 

3. Assurez-vous que votre moteur ne présente pas de fuite

La fuite n’est pas toujours facilement détectable, mais parfois en faisant attention nous pouvons constater des tâches sur notre place de parking. C’est peut-être le signe d’une fuite ! Pour en être sur, mieux vaut se rendre rapidement chez notre garagiste afin d’éviter tout risques de casse du moteur et de pollution.

4. Faites vos entretiens

Il est primordial de respecter les dates de vos entretiens. Que ce soit pour la révision, l’entretien de votre système de freinage ou de climatisation, un véhicule mal entretenu engendre une surconsommation de carburant allant jusqu’à 25%.

5. Optez pour les coffres de toit

Il est préférable de choisir un coffre de toit plutôt qu’une galerie au niveau de la prise au vent. Cependant n’oubliez pas de démonter votre coffre quand vous n’en aurez plus l’utilité. Cela vous évitera une surconsommation de 10 à 15%.

6. La climatisation s’utilise avec modération

Avez-vous déjà remarqué votre plein d’essence ou de gazole descendre à vitesse grand V lorsque vous utilisiez la climatisation ? C’est prouvé nous consommons entre 10 et 25% plus de carburant en ville lorsque nous utilisons la climatisation.

7. Ne roulez pas trop vite

En réduisant votre vitesse vous économiserez jusqu’à 5 litres de carburant ce qui réduira d’environ 13% les émissions de gaz à effet de serre sur une distance de 500 km.

8. Ne conduisez pas trop brusquement

Une conduite douce et un passage de vitesse sans attendre le rapport supérieur, permet une économie de 20% de carburant. On ne le dira jamais assez mais utiliser le frein moteur est beaucoup plus écologique et vous évitera l’usure rapide de vos plaquettes et disques de frein.

 

9. Coupez le moteur

Lorsque vous êtes à l’arrêt de façon prolongée, il est préférable d’éteindre votre moteur plutôt que le laisser tourner dans le vide. C’est un geste simple qui a des très gros impacts sur l’environnement et permets ainsi d’éviter de consommer du carburant.

10. Les fenêtres fermées c’est mieux

Tout ce qui peut entraîner une résistance à l’air et donc moins d’aérodynamisme est une cause de surconsommation de carburant. Dès que vous le pouvez, gardez vos fenêtres et toits ouvrants fermés, votre porte feuille vous en remerciera.

La vignette Crit’Air

 

Quest-ce que c’est ?

Arrivées en Janvier 2016, les vignettes « Crit’Air » ou « certificat de qualité de l’air » sont la nouvelle génération de pastilles vertes. Elles viennent contribuer aux projets de villes respirables en 5 ans et de la transition énergétique pour la croissance verte. Le gouvernement vient répondre là à un souci de qualité de l’air qui touche 60% de la population française.

pastille crit'air

Il existe 7 couleurs de vignettes qui correspondent chacune à des catégories de niveau de pollution.  Autrement dit, tout véhicule est rangé dans une catégorie en fonction de sa date d’immatriculation et de sa motorisation.

La vignette Crit’Air est obligatoire dans les villes qui connaissent des épisodes réguliers importants de pollution. Si vous circulez sans vignettes dans les villes où elle est obligatoire, vous vous exposez à une amende forfaitaire de 68 euros.

Quels avantages pour les particuliers ?

Grâce à ce système, les voitures les moins polluantes bénéficient d’avantages, notamment au niveau des assurances et des conditions de stationnement dans certaines villes autorisées depuis janvier 2018 à privilégier les véhicules à faible émission de CO². Il existe deux types de zones où les véhicules les moins polluants sont avantagés :

  • Les ZCR (zones à circulation restreintes) comme c’est le cas à Paris, Grenoble, Lyon, Lille, Strasbourg et Toulouse. Seules les voiture les moins polluantes ont le droit de circuler dans ces zones.
  • Les ZPA (zones de protection de l’air) est un dispositif qui prévoit une circulation différenciée en fonction des pics de pollution importants.

La demande de vignette se fait via le site du gouvernement ou par courrier en remplissant un formulaire de demande. Pour en savoir plus sur les pastilles Crit’Air vous pouvez vous rendre sur notre article dédié.

L’état vous encourage à rouler vert

 

Quelles sont les aides mises en place ?

 

  • Un bonus écologique : Pour l’achat ou la location de voitures peu polluantes, les automobilistes pourront bénéficier de ce bonus mis en place depuis le 1er Janvier 2018.
  • Nouveau bonus de 10 000€ : troquez votre vieux véhicule diesel pour un véhicule électrique ! Depuis le 1er Avril 2015 l’état a mis en place une prime pouvant aller jusqu’ à 10 000€.
  • Crédit d’impôt : L’achat d’une borne de recharge pour les véhicules électriques vous fait bénéficier d’un crédit d’impôt de 30%.

Malus et éco taxe

Revu à la hausse en 2018, la taxe CO² a pour objectif d’encourager l’achat ou la location de véhicules moins polluants.

Elle agit en sanctionnant financièrement l’achat ou la location d’un véhicule neuf ou d’occasion en fonction de son émission de dioxyde de carbone.

Pack révision sur Avatacar.com