Les pneus Runflat

23 Avr 2019 | Pneus

Avatacar revient pour vous sur la technologie Runflat, ou encore DriveGuard, permettant de continuer de rouler à 80 km/h sur 80 km avec un pneu crevé. Accompagné du système TPMS (système de contrôle de pression des pneus obligatoire), c’est LA solution pour vous éviter de sortir la roue de secours ! Mais alors quelle est la différence entre la technologie Runflat et DriveGuard, qui semblent pourtant être la même chose ? Avatacar vous éclaire sur ces deux technologies !

Commande en ligne sur Avatacar.com

La technologie Runflat

Qu’est-ce qu’un pneu Runflat ?

Les pneus Runflat existent depuis déjà quelques années. Cette technologie a été introduite par l’association de Goodyear et Chrysler dans les années 60. Elle permet, en cas de petite crevaison, de continuer de rouler sur 80 km à 80 km/h jusqu’à un point de rechange. Cela est dû à la structure de ces pneus. En effet, ils possèdent des flancs renforcés qui peuvent supporter le poids du véhicule même avec une pression nulle. De plus, leur mélange de gomme est beaucoup plus résistant, ce qui lui permet de porter une telle charge, mais aussi de résister à l’échauffement de la conduite. Ils sont aussi obligatoirement accompagnés du système TPMS pour pouvoir prévenir le conducteur en cas de perte de pression des pneus.

Avantages et inconvénients

Les avantages des pneus Runflat sont avérés. D’abord, ils apportent une bien meilleure sécurité puisqu’ils évitent un éclatement soudain du pneu lorsque vous êtes en train de rouler. Ensuite, ils assurent une très bonne stabilité. Enfin, la technologie Runflat empêche les pneus de se déjanter suite à une crevaison.

Mais elle présente aussi quelques inconvénients et contraintes.

Premièrement, il faut savoir que les voitures avec des pneus Runflat doivent être équipées de manière spécifique. En effet, les pneus Runflat ne peuvent être montés avec des pneus standards. Par exemple, il est interdit de monter un essieu avec des pneus Runflat et un autre essieu avec des pneus classiques. La structure renforcée de ces pneus les rend plus lourds, la liaison au sol de la voiture s’en trouve ainsi modifiée. Les trains roulants sont donc adaptés pour le Runflat. Cela permet d’éviter que la conduite en soit trop impactée et surtout bruyante. Le montage de pneus standards est donc impossible sur des « trains Runflat ».

Enfin, ces pneus spécifiques sont plus chers à l’achat que des pneus standards. La technologie Runflat est généralement déployée sur les véhicules haut de gamme comme les BMW, Audi… Son déploiement sur toutes les gammes de voiture est contraignant étant donné les changements techniques quelle nécessite.

Comment reconnaître un pneu Runflat ?

Pour identifier un pneu Runflat, il suffit de se référer au marquage du pneu, situé sur son flanc. La technologie Runflat est indiquée par des lettres spécifiques. Mais attention, celles-ci changent d’un manufacturier à l’autre ! Voici les exemples les plus courants :

  • ROF (Run On Flat) ou EMT (Extended Mobility Technology, ancienne appellation) pour Goodyear ;
  • DSST (Dunlop Self-Supporting Technology) pour Dunlop ;
  • SSR (Self Supporting Runflat) pour Continental ;
  • RFT (Run Flat Tire) pour Bridgestone ;
  • ZP (Zero Pressure) pour Michelin.

La technologie DriveGuard

La technologie DriveGuard de Bridgestone est très ressemblante à la technologie Runflat. Il s’agit aussi d’un pneu avec des flancs renforcés capable de continuer de rouler sur 80 km à 80 km/h en cas de crevaison. Il est lui aussi équipé du TPMS.

Ce qui différencie la technologie Runflat de la technologie DriveGuard est que le DriveGuard a pour but d’équiper toutes les gammes de voiture du marché !

En effet, le pneu DriveGuard possède une carcasse en polyester beaucoup plus souple que le pneu Runflat. Cela permet de diminuer son poids. Il est donc plus léger et moins bruyant qu’un Runflat. Cela améliore également le confort de conduite (comportement identique à un pneu été). La liaison au sol du véhicule n’est pas modifiée, les trains roulants n’ont donc pas besoin d’être adaptés. Il s’agit d’un avantage indéniable car le montage d’un pneu DriveGuard ne demande aucun traitement spécifique de la voiture, contrairement au pneu Runflat.

On peut monter un pneu DriveGuard sur tous types de jantes, de trains roulants… Bridgestone propose le DriveGuard sur les dimensions de pneus été et hiver les plus courantes pour ensuite le proposer aux SUV et sportives.

Quant au prix, un pneu DriveGuard est moins cher qu’un pneu Runflat mais un peu plus cher qu’un pneu standard. Son surcoût est estimé à environ 10% plus cher qu’un pneu classique.

Ces technologies, compatibles avec le TPMS, apportent encore plus de confort aux conducteurs. D’autres technologies comme les pneus connectés ou les pneus en mousse naturelle feront, peut-être, bientôt leur arrivée sur le marché !

Pour en savoir plus sur les pneus, lisez notre article qui présente les particularités des pneus.

pneumatiques